• contact@ysabellerose.com

Archives de l’auteur

Pourquoi Les Magiciennes d’Ose

Eh bien cette fois, ce n'est ni aux Etats Unis, ni à Paris mais bien à Toulouse en région Occitanie qu'est né un nouveau concept basé sur l'une des principales valeurs féminines, qui est l'altérité. Aller à la rencontre de l'Autre dans sa différence.

Cet événement a été créé à l'initiative d'une femme passionnée par l’humain, experte du leadership au féminin et créatrice d’événements humanistes. Elle met la puissance féminine et les femmes au centre de ses préoccupations : YsabelleRose.

Challengée mais résiliente

Née à Paris, en 1969, abandonnée par ses deux parents à l’âge de 3 ans, Ysabelle a été très tôt challengée par la vie mais fait partie de ces individus pugnaces et portés par un sens de la vie inné qu’il l'a amenée très tôt à une résilience spectaculaire.

Dès l’âge de 18 ans, elle devient entrepreneuse, sans jamais quitter cette voie. Maman de trois enfants (24, 21 et 8 ans), Ysabelle est une battante qui ne met pas longtemps à se faire remarquer pour sa force mentale et de cœur.

Reconnaissance

En mars 2016, Frédéric Lenoir accepte d’être le parrain de son association Elle Ose, anciennement Boost Camp Académie. Elle met en valeur l’énergie remarquable qu’elle déploie dans la création d’événements inspirants pour l’épanouissement des femmes. Et notamment la création d’un concept : Les Magiciennes d’Ose.

Pourquoi les Magiciennes d'Ose ?

Pour encourager les femmes à oser, à entreprendre, en regardant d’autres femmes qui ont réussi à dépasser leurs épreuves et à réaliser leur rêve.

Pour leur donner un message positif et inspirant : "Car la peur d’oser est toujours très présente chez les femmes." C’est un éloge à la puissance féminine.

« Les femmes manquent souvent de confiance en elles pour oser. Elles font face à beaucoup de freins socio-culturels et psychologiques qui les empêchent de passer à l’action. »

 

Comment stimuler l’audace au féminin ?

Il est important pour les femmes d’avoir des modèles de réussite, des mentors pour se dire que tout est possible.

Tant qu’une différence se fera ressentir, il faudra mettre les femmes à l’honneur le plus souvent possible.

« On a besoin d’exemples, de témoignages, de s’identifier à Madame Tout le monde qui a eu le courage de passer à l’action, et qui a réussi sans se donner d’excuses. »

"Les magiciennes d'Ose", c'est un spectacle conférence, basé sur les témoignages authentiques de femmes professionnelles ou amateurs, qui montent sur scène pour nous faire part de leur expérience réussie et transcendée.

Elles changent le monde en partageant le leur

Elles ont toutes une envie en commun : changer le Monde en partageant le leur. Conférencière, auteure, danseuse ou bien sportive de haut niveau, elles seront toutes unies pour réaliser un spectacle conférence authentique et rassurant.

Ici, pas de féminisme mais une simple ovation à la complétude de la puissance du féminin et du masculin.

Cette année, le thème est : « Briller par sa différence ».

Le 4 novembre 2017 au Théâtre de la Comédie à Toulouse.

13 femmes et artistes vont aborder des sujets sensibles liés aux discriminations de notre société. Pour cette année, c'est Jeanne Siaud Facchin qui succède à Frédéric Lenoir (parrain de l'édition 2016) pour honorer et représenter cet événement haut en couleurs.

Cette toulousaine passionnée a osé un pari audacieux et réussi : mettre des centaines de femmes qui veulent changer le monde en lumière.

Un spectacle audacieux et inspirant

"Les Magiciennes d'Ose", c'est une vraie nouveauté, un projet collectif audacieux, culturel et artistique.

Prochainement de nouvelles magiciennes d’ose pourraient voir le jour dans d’autres villes.

Si vous vous sentez l’âme d’une magicienne, n’hésitez pas à contacter YsabelleRose.

En attendant prenez votre place pour l’édition du 4 novembre 2017 à Toulouse, où vous pourrez vous prendre un "shoot" d'audace façon magiciennes d'ôse !

www.lesmagiciennes.com

Ysa

Comment faire pour sortir d’un échec ?

On me demande souvent comment j'ai fait pour remonter la pente après la cessation de ma dernière activité. Ou comment j'ai fait pour m'en sortir ?

C'est vrai que j'ai pris une sacrée claque qui m'a complètement jeté à terre, tel un tsunami. Mais en fait, "je ne m'en suis pas sorti", je parlerai plutôt de transformation. J'irai même jusqu'à dire, trans-mutation !

Mais la vraie question c'est : à quel moment considères-tu t'en être sorti ?

La grande illusion

Sors t-on réellement de quelque chose ? Le problème c'est que nous voulons sortir d'un échec mais nous nous accrochons à l'idée de retrouver les mêmes repères, la même vie en somme (même si celle-ci au final ne nous correspondais pas) car on se sent  jamais mieux  assis que sur le siège que l'on connaît !

Pourtant si la vie nous a amené à vivre une déconstruction, qu'on le veille ou non, nous devons faire avec. Alors soit on lutte dans tous les sens pour garder l’illusion d'un avant, ou soit on baisse une bonne fois la tête, et on accueille cette nouvelle réalité qui est nous même ou "nous m'aime", selon ce que l'on est prêt à accepter. Et c'est alors que tu relèves la tête.

L'entêtement négatif détruit ta vie

Je connais beaucoup de personnes qui ne veulent pas accepter leur épreuve, quel qu’elle soit. Baisser la tête, et reconnaître que nous ne sommes qu'un infiniment petit dans un infiniment grand. Etre au moins l'espace d'un instant dans une humilité profonde et sincère. Accepter de ne plus être dans le contrôle et la toute puissance de notre vie.

Ce fut pour moi la première marche pour sortir de la douleur physique et commencer à vivre ma trans-mutation ! Le sentiment de honte est parfois tellement lourd à supporter pour certaines personnalités qu'elles préfèrent rester dans l'illusion que rien n'a changé ! Dommage car c'est souvent la porte ouverte aux anxiolytiques.

Nous sommes dans une culture de la honte, bien entretenue par les médias. La honte d'être trop grosse, trop petite, trop masculine, trop pauvre, trop vieille, trop nul ! Ce qui ne facilite pas le rebond et l'humilité !

Mais nul de qui et de quoi ? Je me réfère toujours au  "Dîner de cons" de Francis Weber.

Oui nous sommes toujours le con de quelqu'un. Nous avons tous notre clan de cons ! Et après ?

L'humilité pour grandir

Je t'assure qu'après avoir baissé la tête au moins une fois, lorsque tu as réellement pris conscience de ton insignifiante existence aux yeux du Monde, tu entres peu à peu dans une paix avec toi et les Autres.

Ton épreuve t'as fait muter et donner une autre vision du Monde. Tu as ressenti que ton passage sur Terre n'a d'importance que celle que tu lui donnes.

Personnellement j'ai appris que tout est mutable à souhait et que rien ni personne n'est irremplaçable.

Un ami m'a dit il y a peu que dans la vie, selon un vieux proverbe, pour se réaliser il faut avoir fait un enfant, écrit un livre, et planté un arbre.

En d'autres termes il faut sortir quelque chose de soi pour le redonner au Monde. Il faut transmettre, permettre la vie, faire perdurer. Evidemment, ça me parle et ça résonne, je trouve en effet qu'il n'y a pas d'autres chemin que celui de la "trans-mission".

Je  ne vois pas la vie autrement que cela. Personnellement, j'ai besoin de challenges, de créations, de liberté, d'Amour, de joie. Il faut que ça bouge, que ça change, que ça plante, que ça pousse, que ça bouscule ! Ma vie est un rebond, une adaptation, une plantation de mille et possibles !

Tu peux donc retenir ceci :

Ne te poses plus la question, de si tu vas t'en sortir ou pas. Pose-toi plutôt la question de savoir quel objectif tu mets en place pour retrouver l'équilibre et la joie dans ton cœur.

Et que changes-tu dans ta vie pour y accéder plus facilement ?

Un emploi ? Un nouvelle façon de vivre ? Une nouvelle façon de penser ? Un nouveau projet ? Un voyage initiatique ? Une formation ?

Etre dans l'abondance et la réussite c'est être dans l'émerveillement, l'humilité et la joie de créer et de transmettre.

C'est Être en soi, c'est Être là.

Ysa

Pourquoi dépasser ses limites ?

Quand on ouvre son entreprise, il y a une chose primordiale à toujours entretenir, c’est « dépasser ses limites ». Pourquoi parce que l’être humain est par essence « fainéant » !

Et même si on a l’impression de se donner dans tous les sens, on a quand même tendance à s’installer dans une routine et une zone de confort pernicieuse.

En dépassant tes limites, tu t’ouvres au monde des possibles. 

L'auto-limitation

Il y a des tas de moyens de le vérifier. Tiens par exemple pour ne pas te parler du voisin, je vais te citer mon exemple. Je déteste les papiers, classer, organiser, compter, bref. Et comme par hasard mon cerveau me trouve tout un tas de limitations dès qu’il faut aborder cette thématique :

Je vais avoir tendance à dire, je n’aime pasje n’ai pas le temps, je ne comprends pas. 

Je te parle de limitations qui sont liées à ce que tu aimes ou pas faire. Mais il y a aussi les limitations face à ce qui nous fait peur, ou ce dont on se croit carrément incapable.

Comme par exemple prospecter, vendre ses services, parler en public, aller à la banque, il a tellement de situations qui peuvent être anxiogènes, selon les personnalités de chacune.

Et même si on sait que nous devons toutes avoir une casquette multiple, et bien, il peut y avoir des domaines où nous devons nous dépasser.

Il n’existe évidemment pas de formules magiques toutes faites pour dénouer tes blocages, tes propres blocages.

Par contre, il existe une méthode infaillible. 

La méthode SBS

Qu'est-ce que cette fameuse méthode SBS ?

Ça veut dire STEP BY STEP. Petit pas par petit pas.

Un exemple concret, je viens de finir d’écrire une méthode pour cultiver la « enjoy attitude » ou la joie de vivre, ainsi qu’un petit traité sur la motivation pour les entrepreneuses. Il y a quelques mois de ça, jamais je pensais être capable d’écrire autant en si peu de temps. De plus, je me suis lancée dans l’aventure du blog ! 

J’aime autant te dire que la méthode SBS est absolument nécessaire et primordiale quand tu n’as pas la fibre de l’écrivain. J’aime écrire certes, mais c’est avant tout un effort. Cela m’oblige à avoir une rigueur, une volonté et de l’organisation. En d’autres termes, cela m’oblige à dépasser mes limites !

Mais Ô, miracle quelle immense joie et satisfaction quand tu arrives à les dépasser !

Je ne connais rien de plus apaisant, réjouissant, et joyeux que ce moment ultime, intime et indicible où tu sens que tu as réussi à franchir tes propres limites.

En résumé

Apprendre à dépasser tes limites, te servira toujours dans ta vie d’entrepreneuse mais aura aussi un impact très fort dans ta vie personnelle. 

Cela vient te fortifier dans ta confiance en toi, dans ta puissance féminine. En dépassant tes limites, tu t’ouvres au monde des possibles. 

En faisant cela, tu inscris dans tes cellules des vibrations de réussites de joie qui te feront rayonner.

En rayonnant, tu attires à toi le meilleur, ça vaut le coup d'oser non ?

Ysa

7 clés pour concilier enfants et boulot à la maison

Ça y est les vacances d'été touchent à leur fin pour nos petits loups, mais ils restent encore quelques jours de vacances, mais pour toi, pas du tout ! 

Et évidemment, la rentrée approchant, tu as mucho trabajo !!! Et bien sûr, vu que tu travailles chez toi, bah, donc c'est qui doit gérer la transition ?! 

Ysa

Entrepreneuse et heureuse de l’être

Quelle est la plus belle chose que j'ai envie d'offrir aujourd'hui ? J'ai beau réfléchir dans tous les sens, je n'arrive pas à trouver plus belle action que d'accompagner une femme à rayonner ! 

Mettre en exergue sa force, sa puissance et sa joie pour OSER être elle-même. 

Voici la définition du mot rayonner : 

1. Émettre des rayons lumineux, répandre de la lumière : "la mer rayonne de mille feux sous le soleil"

2. Se propager sous forme de rayonnements ou de radiations à partir d'une source : "chaleur qui rayonne d'un radiateur"

3. En parlant d'un sentiment (gai), d'une faculté, émaner de quelqu'un, apparaître visiblement dans sa personne : "le bonheur rayonnait de tout son être".

Un cadeau de la vie : trouver son feu intérieur

Réussir à s'aimer, réussir sa boite, réussir son couple, sa vie sociale, sa vie de famille, trouver le sens de sa vie....Un vrai parcours de "G.I. JOE".

Après 3 enfants, 3 entreprises, des coups de foudre, des trahisons, des réussites, des échecs, des rebonds, des remises en question voir un rebootage total, j'ai cheminé non sans souffrance ou découragement mais j'ai réussi à trouver le point ultime de mon équilibre pour vibrer et rayonner.

J'ai mis longtemps à comprendre que ma femme idéale ne doit ressembler à personne. Bien au contraire, elle ne devait surtout pas ressembler à quelqu'un que je connais ou de connue. Car vouloir ressembler à quelqu'un d'autre que soi-même est la plus grande erreur que l'on puisse faire.

On sait qu'il est très intéressant d'avoir un ou plusieurs mentors et suivre leur pas. 

Mais attention de ne pas tomber dans la grande illusion de ressembler à son mentor. Il ne faut pas confondre suivre sa stratégie et essayer de lui ressembler.

Et en plus, à moins d'être en coaching avec elle et qu'elle t'explique personnellement sa stratégie, tu ne peux pas deviner sa stratégie, simplement en regardant ce qu'elle fait sur les réseaux sociaux pas exemple. 

Une stratégie est bien plus complexe et 70 % des actions se font de manière invisible  entre le conscient et l'inconscient.

Tu dois trouver ta propre stratégie avec tes valeurs profondes, mais avant tout avec le sens de ta vie qui devient le seul commandant de ton bateau.  

Car oui, quoi qu'on en dise, c'est le sens de ta vie qui détermine ton cap, ta vitesse, ton attitude.

Encore faut-il le connaître ou le reconnaître. 

Tu m'aurais demandé ça il y 3 ans, j'aurai été bien embêtée et bien peu exhaustive sur le sujet.

Aujourd'hui, je suis capable de t'envoyer un livre  sur le sens de ma vie. 

Et bien que très personnel, je peux te dire que le sens de ma vie c'est, en un mot : Rayonner.

Comment reconnaître le sens de sa vie ?

Parfois, nous avons un sens à notre vie, mais on ne s'en rend pas compte, et puis un jour, on subit une épreuve, on croit que notre vie est finie, mais pourtant, on trouve la ressource vitale pour rebondir, tout simplement, parce que le sens de notre vie est bien plus fort que cette chose que l'on a perdue, que ce soit un bien, une personne, ou un aspect physique.

Comment Mandela aurait pu passer 27 ans de sa vie en prison, s'il n'avait pas eu un sens à sa vie ?

On ne cherche pas à trouver un sens sa à vie. 

Si tu veux donner un sens à ta vie, n'attends pas les soldes ou n'attends pas non plus que je t'en propose quelques-uns payables en trois fois ! On trouve un sens à sa vie dans les choses que l'on fait, dans les choses que l'on ressent, et de la manière dont on vit ses épreuves.

Avoir un sens à sa vie n'est pas forcément être un héros ou devenir une star ou une superwoman.

 Ce n'est pas forcément avoir le job extraordinaire, avoir des enfants, ou être super riche ! Tout ça ne sont que des représentations soit disant idéales construites par notre société conformiste et capitaliste. 

La seule chose qui donne du sens à ma vie : C'est rayonner. Rayonner c'est réchauffer, donner, faire grandir, éclairer, donner de la vie.

Suis ton cœur, crée ton idéal. Si tu ressens de la frustration, de la jalousie ou de la tristesse, c'est que tu n'as pas encore trouvé ton chemin idéal. Ton âme te demande de chercher encore et t'envoie des signaux de "mal-être".  

Quelle est la formule magique pour trouver le sens de  vie ?

Oser, rêver et aimer.

Après plus d'un an d'une douce exploration de "moi-m'aime" et des autres, j'ai continué de rêver, d'oser et d'aimer.

J'ai aujourd'hui ma propre expertise, sur les champs de "passer à l'action", "oser", "rebondir", "communiquer".

Dès la rentrée 2017 "Elle Ose" passe à l'action, parce que les besoins se sont clarifiés et identifiés.

C'est en faisant que l'on devient, c'est en créant que l'on ressent et que l'on trouve un sens à sa vie. 

Elle Ose, c'est l'espace bienveillant de celle qui entreprend,  qui souhaite vivre de sa passion dans l'éthique et le plaisir.

Rien n'est simple, mais tout est possible.

 

 

Ysa