• contact@ysabellerose.com

Category ArchiveTranches de vies

Pourquoi Les Magiciennes d’Ose

Eh bien cette fois, ce n'est ni aux Etats Unis, ni à Paris mais bien à Toulouse en région Occitanie qu'est né un nouveau concept basé sur l'une des principales valeurs féminines, qui est l'altérité. Aller à la rencontre de l'Autre dans sa différence.

Cet événement a été créé à l'initiative d'une femme passionnée par l’humain, experte du leadership au féminin et créatrice d’événements humanistes. Elle met la puissance féminine et les femmes au centre de ses préoccupations : YsabelleRose.

Challengée mais résiliente

Née à Paris, en 1969, abandonnée par ses deux parents à l’âge de 3 ans, Ysabelle a été très tôt challengée par la vie mais fait partie de ces individus pugnaces et portés par un sens de la vie inné qu’il l'a amenée très tôt à une résilience spectaculaire.

Dès l’âge de 18 ans, elle devient entrepreneuse, sans jamais quitter cette voie. Maman de trois enfants (24, 21 et 8 ans), Ysabelle est une battante qui ne met pas longtemps à se faire remarquer pour sa force mentale et de cœur.

Reconnaissance

En mars 2016, Frédéric Lenoir accepte d’être le parrain de son association Elle Ose, anciennement Boost Camp Académie. Elle met en valeur l’énergie remarquable qu’elle déploie dans la création d’événements inspirants pour l’épanouissement des femmes. Et notamment la création d’un concept : Les Magiciennes d’Ose.

Pourquoi les Magiciennes d'Ose ?

Pour encourager les femmes à oser, à entreprendre, en regardant d’autres femmes qui ont réussi à dépasser leurs épreuves et à réaliser leur rêve.

Pour leur donner un message positif et inspirant : "Car la peur d’oser est toujours très présente chez les femmes." C’est un éloge à la puissance féminine.

« Les femmes manquent souvent de confiance en elles pour oser. Elles font face à beaucoup de freins socio-culturels et psychologiques qui les empêchent de passer à l’action. »

 

Comment stimuler l’audace au féminin ?

Il est important pour les femmes d’avoir des modèles de réussite, des mentors pour se dire que tout est possible.

Tant qu’une différence se fera ressentir, il faudra mettre les femmes à l’honneur le plus souvent possible.

« On a besoin d’exemples, de témoignages, de s’identifier à Madame Tout le monde qui a eu le courage de passer à l’action, et qui a réussi sans se donner d’excuses. »

"Les magiciennes d'Ose", c'est un spectacle conférence, basé sur les témoignages authentiques de femmes professionnelles ou amateurs, qui montent sur scène pour nous faire part de leur expérience réussie et transcendée.

Elles changent le monde en partageant le leur

Elles ont toutes une envie en commun : changer le Monde en partageant le leur. Conférencière, auteure, danseuse ou bien sportive de haut niveau, elles seront toutes unies pour réaliser un spectacle conférence authentique et rassurant.

Ici, pas de féminisme mais une simple ovation à la complétude de la puissance du féminin et du masculin.

Cette année, le thème est : « Briller par sa différence ».

Le 4 novembre 2017 au Théâtre de la Comédie à Toulouse.

13 femmes et artistes vont aborder des sujets sensibles liés aux discriminations de notre société. Pour cette année, c'est Jeanne Siaud Facchin qui succède à Frédéric Lenoir (parrain de l'édition 2016) pour honorer et représenter cet événement haut en couleurs.

Cette toulousaine passionnée a osé un pari audacieux et réussi : mettre des centaines de femmes qui veulent changer le monde en lumière.

Un spectacle audacieux et inspirant

"Les Magiciennes d'Ose", c'est une vraie nouveauté, un projet collectif audacieux, culturel et artistique.

Prochainement de nouvelles magiciennes d’ose pourraient voir le jour dans d’autres villes.

Si vous vous sentez l’âme d’une magicienne, n’hésitez pas à contacter YsabelleRose.

En attendant prenez votre place pour l’édition du 4 novembre 2017 à Toulouse, où vous pourrez vous prendre un "shoot" d'audace façon magiciennes d'ôse !

www.lesmagiciennes.com

Être entrepreneuse de cœur à 22 ans : oui c’est possible !

A l’automne 2017, j’ai assisté à un spectacle qui m’a totalement bouleversée. Ce spectacle, vous le connaissez sans doute, c’est le spectacle des « Magiciennes d’Ose » bien sûr !

Des rencontres humaines ou virtuelles, des échanges de cœur, des partages. Ce qui m’a le plus marquée, c’est cette jeune fille : Jenna, 22 ans, qui après des études de Science Politiques à Paris a décidé de devenir… coach en développement personnel et spirituel.

Une véritable inspiration puisque aujourd’hui, j’ai moi-même 22 ans, que je suis en passe de finir un MBA en école de commerce et que j’ai enfin trouvé (hier plus exactement) quel projet de coeur j’avais envie de développer aujourd’hui.

Et pour en arriver là, il m’a fallu plusieurs étapes que je te partage aujourd’hui et qui pourra toi aussi t’aider dans la construction de tes projets.

Assume tes choix même dans la peur !

Lorsque j’ai fait mes premiers pas en DUT, une question nous a été posée : « Qui a envie de créer son entreprise plus tard ? » Ce jour-là, j’ai levé la main.

Moi qui était toute renfermée sur moi, timide, qui n’osait pas lever la main en classe, j’allais créer mon entreprise. Je peux te dire que mon mental riait.

Quand je suis rentrée en école de commerce et que l’on nous a posé la même question eh bien j’ai eu la même réponse. J’étais plus confiante en moi mais je n’avais aucune idée de ce que j’avais envie de faire… J’avais peur du regard des autres mais j’avais quand même bel et bien la main levée !

Alors même si tu as peur de dire ou faire quelque chose, lance-toi quand même ! Au pire les gens te critiqueront, te jalouseront, et après ?

Dis-toi que s’ils le font c’est tout simplement parce qu’ils n’osent pas faire ce que tu fais et qu’ils te trouvent très courageuse en réalité.

Ecoute ton intuition

Aujourd’hui, je suis sur la voie pour être une entrepreneuse, cela parce que j’ai suivi au maximum mon intuition, j’ai suivi ce que me dictait mon cœur ! Alors si j’ai un conseil à te donner, c’est bien celui-ci.

Parfois cela peut être difficile, ton entourage peut ne pas comprendre ce que tu es en train de faire ni où cela va te mener, et peu importe. Toi, ce que tu dois faire, c’est croire en toi, croire en tes projets.

Ta petite voix est ta meilleure alliée. Seule toi connais la réponse à ce que tu dois faire pour avancer et être qui tu es.

Entoure-toi de personnes inspirantes

Etre une entrepreneuse, c’est parfois aller sur des chemins qui ne sont pas déjà tracés. Une entrepreneuse n’aime en général pas trop la facilité, elle aime casser les codes, tracer sa propre voie.

C’est pour cela qu’elle peut se retrouver parfois seule et isolée. Cette année, parce que je n’étais pas dans la classe de mes amis, nous nous sommes éloignés. Des personnes super mais avec qui j’avais de moins en moins de choses à partager car j’étais en pleine évolution, en pleine transformation.

A côté de cela, j’ai fait la rencontre de personnes qui m’inspiraient, notamment lors de conférences.

J’ai pu rencontrer Matthieu Ricard, Pierre Rhabi, Lilou Macé, Arnaud Riou ou encore Frédéric Lenoir en chair et en os.

Mon fil d’actualité Facebook est rempli de pages de développement personnel et spirituel, je suis entre autres Lilou Macé, David Laroche, Jenna Blossoms ou encore Marina du blog Les Pépites Spirituailes de Marina.

Je fais actuellement mon stage au sein de Neo-bien-être et ma mission est d’aller à la rencontre de personnes qui mettent en place des initiatives d’éducation positive à l’école et dans les familles.

Autant te dire que je baigne dans un océan de spiritualité, et ça fait du bien ! Alors surtout n’hésites pas à aller travailler dans des espaces de co-working, à partager avec des personnes en masterminds, à rejoindre des réseaux comme l’association ElleOse ou encore l’Académie Zéro Limite de Martin Latulippe.

N’aie pas peur d’être trop jeune

Quand on est jeune, on peut se dire que l’on n’a rien à apporter aux autres. Et bien laisse-moi te dire que c’est FAUX, totalement faux !

Tu as autant de choses à partager qu’une personne plus âgée. Tu as vécu tes expériences, tu as tes doutes, tes envies, tes rêves qui te poussent à t’informer sur tel ou tel sujet.

Pour te raconter mon histoire, j’ai fait des guidances intuitives à des personnes qui avaient plus de 70 ans... alors…

Ose te lancer !

Enfin, ce que je pourrais te dire, c’est d’oser.

Je le sais bien, ce n’est pas toujours simple, parfois englouties que nous sommes dans nos angoisses, nos peurs. Si c’est le cas, no stress, ce n’est peut-être pas le moment. Il y a quelques semaines, je me suis rendue compte que ma vie étudiante allait se terminer et que j’allais rentrer vraiment dans la vie active.

Je sentais que des idées fourmillaient en moi, que j’avais envie d’allier voyage, spiritualité et art, mais rien de bien concret.

Et puis j’ai lâché… Et hier soir, 1er septembre, j’ai trouvé…

J’avais une idée qui trottait dans la tête depuis le matin mais je n’en voyais pas les traits jusqu’au moment où je me suis levé, j’ai pris mon ordinateur, ouvert un Power Point (je me suis dit « Tiens au lieu d’écrire sur une page Word, je vais écrire sur Power Point » comme si j’allais montrer cela ensuite à des sponsors !) et là je me suis laissée envahir par un flot d’idées et j’ai écrit, écrit…

De la pure magie !

Alors peu importe ton âge, peu importe tes peurs, si tu écoutes ce qui te fait vibrer, si tu écoutes ton cœur et qu’il a un projet qu’il a envie d’entreprendre, suis-le !

Des personnes de 12, 15, 16 ans entreprennent déjà ! Alors toi aussi tu peux… et je te souhaite de trouver cette magie en toi, d’oser révéler l’être merveilleux que tu es !

Je t’envoie beaucoup d’amour <3


A propos de l'Auteure : Émeline LOPEZ

Bientôt diplômée de l’école de commerce de La Rochelle avec un parcours spécialisé dans le développement durable, j’ai toujours voulu mettre du sens dans mon travail (ça ça vient sûrement de mon petit côté zébrée !).

Et mon parcours le reflète bien… Après un stage effectué au sein du festival de voyage Le Grand Bivouac l’année dernière, je suis actuellement en stage au sein de l’Agence Neo-bien-être depuis avril. J’ai la chance de pouvoir interviewer et mettre en lumière des pépites, qui prônent une nouvelle éducation, un accompagnement dans l’être plutôt que dans l’avoir.

Dans un même temps, inspirée par l’amour depuis toujours, j’ai créé il y a quelques mois ma page Facebook « Osons l’amour » où j’y ai commencé à proposer des guidances intuitives. Aventurière dans l’âme, j’ai aujourd’hui envie de parcourir le monde afin d’interviewer des experts sur le domaine de la spiritualité et de l’amour afin d’aider un maximum de personnes à s’aimer et à concrétiser leurs rêves les plus fous. Tout cela rythmé par un brin de musique, de magie et de folie !

Comment faire pour sortir d’un échec ?

On me demande souvent comment j'ai fait pour remonter la pente après la cessation de ma dernière activité. Ou comment j'ai fait pour m'en sortir ?

C'est vrai que j'ai pris une sacrée claque qui m'a complètement jeté à terre, tel un tsunami. Mais en fait, "je ne m'en suis pas sorti", je parlerai plutôt de transformation. J'irai même jusqu'à dire, trans-mutation !

Mais la vraie question c'est : à quel moment considères-tu t'en être sorti ?

La grande illusion

Sors t-on réellement de quelque chose ? Le problème c'est que nous voulons sortir d'un échec mais nous nous accrochons à l'idée de retrouver les mêmes repères, la même vie en somme (même si celle-ci au final ne nous correspondais pas) car on se sent  jamais mieux  assis que sur le siège que l'on connaît !

Pourtant si la vie nous a amené à vivre une déconstruction, qu'on le veille ou non, nous devons faire avec. Alors soit on lutte dans tous les sens pour garder l’illusion d'un avant, ou soit on baisse une bonne fois la tête, et on accueille cette nouvelle réalité qui est nous même ou "nous m'aime", selon ce que l'on est prêt à accepter. Et c'est alors que tu relèves la tête.

L'entêtement négatif détruit ta vie

Je connais beaucoup de personnes qui ne veulent pas accepter leur épreuve, quel qu’elle soit. Baisser la tête, et reconnaître que nous ne sommes qu'un infiniment petit dans un infiniment grand. Etre au moins l'espace d'un instant dans une humilité profonde et sincère. Accepter de ne plus être dans le contrôle et la toute puissance de notre vie.

Ce fut pour moi la première marche pour sortir de la douleur physique et commencer à vivre ma trans-mutation ! Le sentiment de honte est parfois tellement lourd à supporter pour certaines personnalités qu'elles préfèrent rester dans l'illusion que rien n'a changé ! Dommage car c'est souvent la porte ouverte aux anxiolytiques.

Nous sommes dans une culture de la honte, bien entretenue par les médias. La honte d'être trop grosse, trop petite, trop masculine, trop pauvre, trop vieille, trop nul ! Ce qui ne facilite pas le rebond et l'humilité !

Mais nul de qui et de quoi ? Je me réfère toujours au  "Dîner de cons" de Francis Weber.

Oui nous sommes toujours le con de quelqu'un. Nous avons tous notre clan de cons ! Et après ?

L'humilité pour grandir

Je t'assure qu'après avoir baissé la tête au moins une fois, lorsque tu as réellement pris conscience de ton insignifiante existence aux yeux du Monde, tu entres peu à peu dans une paix avec toi et les Autres.

Ton épreuve t'as fait muter et donner une autre vision du Monde. Tu as ressenti que ton passage sur Terre n'a d'importance que celle que tu lui donnes.

Personnellement j'ai appris que tout est mutable à souhait et que rien ni personne n'est irremplaçable.

Un ami m'a dit il y a peu que dans la vie, selon un vieux proverbe, pour se réaliser il faut avoir fait un enfant, écrit un livre, et planté un arbre.

En d'autres termes il faut sortir quelque chose de soi pour le redonner au Monde. Il faut transmettre, permettre la vie, faire perdurer. Evidemment, ça me parle et ça résonne, je trouve en effet qu'il n'y a pas d'autres chemin que celui de la "trans-mission".

Je  ne vois pas la vie autrement que cela. Personnellement, j'ai besoin de challenges, de créations, de liberté, d'Amour, de joie. Il faut que ça bouge, que ça change, que ça plante, que ça pousse, que ça bouscule ! Ma vie est un rebond, une adaptation, une plantation de mille et possibles !

Tu peux donc retenir ceci :

Ne te poses plus la question, de si tu vas t'en sortir ou pas. Pose-toi plutôt la question de savoir quel objectif tu mets en place pour retrouver l'équilibre et la joie dans ton cœur.

Et que changes-tu dans ta vie pour y accéder plus facilement ?

Un emploi ? Un nouvelle façon de vivre ? Une nouvelle façon de penser ? Un nouveau projet ? Un voyage initiatique ? Une formation ?

Etre dans l'abondance et la réussite c'est être dans l'émerveillement, l'humilité et la joie de créer et de transmettre.

C'est Être en soi, c'est Être là.

7 clés pour concilier enfants et boulot à la maison

Ça y est les vacances d'été touchent à leur fin pour nos petits loups, mais ils restent encore quelques jours de vacances, mais pour toi, pas du tout ! 

Et évidemment, la rentrée approchant, tu as mucho trabajo !!! Et bien sûr, vu que tu travailles chez toi, bah, donc c'est qui doit gérer la transition ?!