• contact@ysabellerose.com

Comment faire pour sortir d’un échec ?

Comment faire pour sortir d’un échec ?

On me demande souvent comment j'ai fait pour remonter la pente après la cessation de ma dernière activité. Ou comment j'ai fait pour m'en sortir ?

C'est vrai que j'ai pris une sacrée claque qui m'a complètement jeté à terre, tel un tsunami. Mais en fait, "je ne m'en suis pas sorti", je parlerai plutôt de transformation. J'irai même jusqu'à dire, trans-mutation !

Mais la vraie question c'est : à quel moment considères-tu t'en être sorti ?

La grande illusion

Sors t-on réellement de quelque chose ? Le problème c'est que nous voulons sortir d'un échec mais nous nous accrochons à l'idée de retrouver les mêmes repères, la même vie en somme (même si celle-ci au final ne nous correspondais pas) car on se sent  jamais mieux  assis que sur le siège que l'on connaît !

Pourtant si la vie nous a amené à vivre une déconstruction, qu'on le veille ou non, nous devons faire avec. Alors soit on lutte dans tous les sens pour garder l’illusion d'un avant, ou soit on baisse une bonne fois la tête, et on accueille cette nouvelle réalité qui est nous même ou "nous m'aime", selon ce que l'on est prêt à accepter. Et c'est alors que tu relèves la tête.

L'entêtement négatif détruit ta vie

Je connais beaucoup de personnes qui ne veulent pas accepter leur épreuve, quel qu’elle soit. Baisser la tête, et reconnaître que nous ne sommes qu'un infiniment petit dans un infiniment grand. Etre au moins l'espace d'un instant dans une humilité profonde et sincère. Accepter de ne plus être dans le contrôle et la toute puissance de notre vie.

Ce fut pour moi la première marche pour sortir de la douleur physique et commencer à vivre ma trans-mutation ! Le sentiment de honte est parfois tellement lourd à supporter pour certaines personnalités qu'elles préfèrent rester dans l'illusion que rien n'a changé ! Dommage car c'est souvent la porte ouverte aux anxiolytiques.

Nous sommes dans une culture de la honte, bien entretenue par les médias. La honte d'être trop grosse, trop petite, trop masculine, trop pauvre, trop vieille, trop nul ! Ce qui ne facilite pas le rebond et l'humilité !

Mais nul de qui et de quoi ? Je me réfère toujours au  "Dîner de cons" de Francis Weber.

Oui nous sommes toujours le con de quelqu'un. Nous avons tous notre clan de cons ! Et après ?

L'humilité pour grandir

Je t'assure qu'après avoir baissé la tête au moins une fois, lorsque tu as réellement pris conscience de ton insignifiante existence aux yeux du Monde, tu entres peu à peu dans une paix avec toi et les Autres.

Ton épreuve t'as fait muter et donner une autre vision du Monde. Tu as ressenti que ton passage sur Terre n'a d'importance que celle que tu lui donnes.

Personnellement j'ai appris que tout est mutable à souhait et que rien ni personne n'est irremplaçable.

Un ami m'a dit il y a peu que dans la vie, selon un vieux proverbe, pour se réaliser il faut avoir fait un enfant, écrit un livre, et planté un arbre.

En d'autres termes il faut sortir quelque chose de soi pour le redonner au Monde. Il faut transmettre, permettre la vie, faire perdurer. Evidemment, ça me parle et ça résonne, je trouve en effet qu'il n'y a pas d'autres chemin que celui de la "trans-mission".

Je  ne vois pas la vie autrement que cela. Personnellement, j'ai besoin de challenges, de créations, de liberté, d'Amour, de joie. Il faut que ça bouge, que ça change, que ça plante, que ça pousse, que ça bouscule ! Ma vie est un rebond, une adaptation, une plantation de mille et possibles !

Tu peux donc retenir ceci :

Ne te poses plus la question, de si tu vas t'en sortir ou pas. Pose-toi plutôt la question de savoir quel objectif tu mets en place pour retrouver l'équilibre et la joie dans ton cœur.

Et que changes-tu dans ta vie pour y accéder plus facilement ?

Un emploi ? Un nouvelle façon de vivre ? Une nouvelle façon de penser ? Un nouveau projet ? Un voyage initiatique ? Une formation ?

Etre dans l'abondance et la réussite c'est être dans l'émerveillement, l'humilité et la joie de créer et de transmettre.

C'est Être en soi, c'est Être là.

Laissez votre message