• contact@ysabellerose.com

Echec gagnant

Echec gagnant

Qui n'a jamais connu l'échec a raté sa vie ! (Charles Pépin)

J'adore tellement cette philosophie de vie. L'échec est le plus bel outil de développement personnel que je connaisse.

Si tu souhaites te connaître, fais et plante toi ! Oui, cela peut paraître abrupte, mais pourtant tellement vrai.

L'échec, la souffrance nous ouvre l'accès à la connaissance de soi, mais à une condition, c'est de reconnaître que l'on y est. Souvent, c'est le déni qui domine et c'est bien dommage, car dans ce cas, tu passes à coté de cette formidable expérience qui est l'échec. 

L’échec a pour vertu de nous montrer que cette voie n’est pas faire pour nous, et de nous permettre sur notre désir profond.

Ayant vécu de plein fouet un échec frontal et rapide professionnellement, je connais bien le sentiment de honte, de peur, de déception profond.

Ne pas confondre :

J'ai moi aussi associé, "avoir raté" à "être une "ratée.".

Pourtant on a tous lu sur les réseaux sociaux les histoires incroyables de ces fameuses célébrités, qui ont échoué des dizaines de fois avant d'être devenues qui elles sont aujourd'hui (Walt Disney, Steeve Job, Steven Spielberg, Jeanne Moreau, Oprah Winfrey....).

Malgré ça, en France, plus précisément, on est marqué par une éducation de la réussite absolue et surtout de la respectabilité si on réussi. C'est toujours très prégnants et cela contribue à attiser les peurs et paralyser des milliers de personnes à oser être soi et de lancer dans des projets.

C'est une histoire d'attitude et de regard des autres. Encore une fois la peur du jugement, la peur d'être rejeté par la communauté, l'Autre est une des causes des plus sournoises et des plus dévastatrices.

 Il y a des codes de la réussites implicites et viscieux. Echouer à plus de 40 ans est encore plus intolérable. Si tu n'as pas les bons codes au bon âge, je n'ai pas besoin de te faire de dessins. Tu te sens jugé, parfois rejété en tous cas c'est une certitude, tu te fermes certaines portes.

Humilité

Encore une fois, je pense que c'est surtout un grande claque dans ton orgueil et dans ton petit ego. Echouer permet de remettre les pendules à l'heure, de te réaligner avec toi-même et surtout de t'apprendre l'humilité.

Selon tes croyances, ta capacité à vivre, tu vas vivre plus ou moins vite une résilience et te faire prendre un nouveau chemin plus en adéquation avec tes aspirations.
Ne pas se servir de son échec pour "changer" quelque chose, c'est comme si tu connaissais où était le prochain iceberg, mais que tu ne cherchais pas à changer de chemin.

Dans tous les cas, je suis absolument convaincue que si tu n'écoutes pas ce que la vie à te dire, dans tous les cas elle finira par te le faire entendre de gré ou de force.

La maladie grave, les burn-outs ou l'accident sont malheureusement souvent les derniers avertissements que la vie nous envoie. A charge de chacun de réagir ou pas.

Ouvrir mon cœur, et changer 180° de direction et d'attitude a été mon salut.

Ne plus chercher à faire avec ce que j'ai, mais seulement avec ce que je suis.

Je t'assure que cela change toute la donne. Et a chaque fois que je sors de cette équation et bien ça ne marche pas. À l'inverse, dès que je me remets dans cette liberté d'être et de faire que ce que mon cœur souhaite et bien comme par magie tout se met en place.
Être dans le flow de mon être, voilà ce que m'a permis de vivre mon échec. Me mettre sur les vrais rails de ma vie. Alors oui, je viens de souffler mes 48 bougies ! Mais il n'est jamais trop tard pour être soi et construire un nouveau projet de vie !

Cet échec est ma plus belle réussite, car j'ai trouvé le sens de ma vie.

Laissez votre message